14 septembre 2006

En décalage de calendrier...

C'est assez marrant. J'étais aujourd'hui à la "Hanoukat Bait" (je vous fais profiter en direct de mes progrès en hébreu) soit la pendaison de crémaillère d'une copine de Rebecca, ma cousine, qui travaille à l'ambassade. Et là, je réalise à quel point ça peut être étrange de vivre dans un pays en décalage sur le calendrier en vigueur.
Les Israéliens sont calqués sur le calendrier juif, ils ne travaillent pas le vendredi après-midi, ni le samedi (shabbat oblige). Ils reprennent le dimanchleurs jours fériés sont les jours de fête religieuses ou bien ceux qui ont marqué l'histoire du pays.
Imaginez-vous alors, vous travaillez à l'ambassade française (et j'imagine que c'est le cas pour toutes les ambassades occidentales), vous êtes en week-end le samedi et le dimanche. Vous vivez sur un rythme décalé. Et, il y a quelque chose d'étrange dans cette vie à contre-temps.

100_0468

Parce que le week-end est le moment de retrouver ses amis et de voyager, c'est drôle de le vivre en retard sur le reste du pays. Mais alors, ne sont-ils pas condamnés à vivre ensemble, ces expatriés ?
Je me souviens d'ailleurs qu'à New York, un ami à moi (Raph si tu me lis :)) travaillait chez Gaz de France (sujet d'actualité d'ailleurs) et, alors que tout le monde était en congé le 4 juillet pour la fête nationale des Etats-Unis, lui travaillait. Il avait eu un jour de congé le 14 alors que le reste de New York travaillait.
Les entreprises ne devraient-elles pas pas calquer leur rythme de vie sur le pays où elles s'exportent ?

Posté par ornella2206 à 22:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur En décalage de calendrier...

Nouveau commentaire